Nous vivons tous des vies très remplies, et notre société exige toujours plus de nous : nous devons nous accomplir dans tous les domaines de notre vie, dans notre vie professionnelle, dans notre vie familiale, dans notre vie sociale et dans notre vie personnelle. Nous devons être de plus en plus rentables, de plus en plus rapides et de plus en plus efficaces (notamment sur notre lieu de travail).

alcohol-hangover-event-death-52507

Cette pression peut être trop importante et trop difficile à gérer pour certains d’entre nous ; nous pouvons rapidement être rattrapés par trop de stress, jusqu’à être victime d’un véritable burn out.

Alors comment éviter le burn out ? Quand et comment réagir avant qu’il ne soit trop tard ?

Le burn out, ou syndrome d’épuisement professionnel

Véritable mal de notre siècle, le stress peut mener certains d’entre nous jusqu’à l’épuisement total, notamment dans la sphère professionnelle. Il s’agit du burn-out. Rendez-vous sur le site Meditation de pleine conscience pour retrouver l’ensemble des symptômes du burn out. Le burn out touche les hommes et les femmes de tout âge, sans distinction de rang social, de milieu professionnel ou de niveau d’études.

Proche de la dépression, le burn out est en général provoqué par une charge de travail trop importante, des objectifs à atteindre trop ambitieux, un manque d’effectif au sein de son équipe, une pression trop importante de la part de ses supérieurs hiérarchiques ou encore une situation économique instable, qui menace l’avenir du poste ou de la société entière.

Plusieurs symptômes doivent vous alerter, surtout si vous êtes de nature angoissée et stressée ; si vous êtes au bord du burn out, vous pouvez avoir l’impression d’être extrêmement fatigué, à la limite de l’épuisement physique et mental. Vous n’avez plus aucune volonté et plus aucun entrain, vous êtes démotivé et avez l’impression que n’importe quelle tâche est insurmontable. Vous avez beaucoup de mal à vous endormir et vous dormez en général très mal.

Vous avez également tendance à être cynique et à voir vos patients ou vos clients de manière détachée, impersonnelle et négative. Enfin, vous avez tendance à vous dévaloriser très facilement et êtes constamment négatif ; vous vous estimez peu, vous avez l’impression de ne pas être assez efficace et performant et pouvez également souffrir de troubles de la mémoire et de troubles de la concentration.

Si vous êtes au bord du burn out, vous vous sentez épuisé, tant sur le plan physique que moral ; si la crise est installée, le traitement suppose en général une prise en charge médicale et psychologique. Alors comment réagir assez vite ? Comment prendre en charge et prévenir l’apparition du burn out ?

Comment prévenir l’apparition d’un burn-out ?

Avant de tomber dans la spirale infernale de la dépression et du burn out, vous pouvez prendre quelques mesures préventives et tout faire pour vous apaiser et pour réussir à vivre une vie plus sereine et plus zen.

Vous pouvez tout d’abord pratiquer la méditation en pleine conscience ; chez vous ou au bureau, isolez-vous pendant une petite trentaine de minutes et éteignez toutes les sources de distraction (votre ordinateur, votre téléphone portable, votre tablette numérique). Prévenez vos collègues de bureau pour ne pas être dérangé. Détendez-vous et prenez conscience de chaque partie de votre corps ; laissez venir vos émotions, acceptez-les et laissez-les repartir calmement et simplement. La méditation en pleine conscience vous aidera à prendre du recul sur les situations pouvant générer du stress, à vivre de manière plus apaisée et à chasser les angoisses de votre quotidien.

Vous pouvez également vous inscrire à un cours de yoga, ou pratiquer un sport de manière régulière. Le yoga vous apprendra à reconnecter votre corps et votre esprit, vos émotions et vos sensations. Les enchaînements de postures, les exercices de respiration et les temps de méditation et de relaxation vous permettront d’entretenir votre corps (votre force musculaire, votre souplesse, votre équilibre) et votre esprit (votre ouverture d’esprit, votre tolérance, votre concentration, votre mémoire).

Pratiqué régulièrement (au moins une ou deux fois par semaine), le sport pourra également vous aider à souffler et à vous détendre lorsque le rythme professionnel deviendra trop intense ; vous pourrez pratiquer un sport en salle, un sport collectif ou encore un sport en pleine nature comme la course à pied ou le vélo.